Fanny Garin • volant / ventre

Nous sommes heureux de publier des extraits d’un recueil inédit de Fanny Garin, auteur aperçue notamment chez Remue.net, Larmes de cerf.



 

volant l’oiseau fauve

volant aux couloirs verts soudain verts

puis langue

langue un sol

 

cependant que les aigles, vastes aigles d’herbe terreuse

abîment ravissent

les os noirs — vestige — au ciel coupable

jettent mangent

 

toi, piaillant

aigu ciel jaune les fragments noirs

tu ramasses une première âme

mille

ton ventre



 


précédentsuivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *